Une goutte d’eau qui fait déborder l’océan

Yann Arthus Bertrand lance une galerie en ligne… Pour vendre des tirages « originaux » de sa série « La terre vue du ciel ».
Après l’émission TV, les agendas, les calendriers, les livres, les cartes postales, le grand Yann propose maintenant de commander en ligne des tirages signés à partir de 50 euros (et jusqu’à 4800 euros). Du resucé en quelque sorte.

Combien de temps encore devront nous supporter cet imposteur. Combien de temps encore Arthus Bertrand va nous servir son écologisme bien pensant, ses « Home » I et II, faire le tour des plateaux TV et radio pour nous culpabiliser et nous faire de jolis bras d’honneur depuis son hélicoptère. Les photos sont réussies, c’est certain, de beaux tableaux, des affiches pour salles d’attente de dentistes, des photos génériques et passe-partout à retrouver dans tous les salons de France. Mais la force de ces cartes-postales s’arrête bien là. C’est joli. C’est joli et ça rapporte.

Attention, il n’y a pas de jalousie dans ce post. Un peu d’amertume sans doute. Un peu de cynisme aussi. Mais surtout une colère folle. Pas contre YAB, mais contre le terreau qui lui a permis d’exister. Rappel : Home est financé par LVMH et produit par Luc Besson… Quels journalistes ont été assez fous pour l’inviter et l’écouter parler de ce film et nous rabattre les oreilles de ses conseils et avertissements en matière de sauvegarde de la planète et de l’humanité. Pourquoi ne pas lui demander si le groupe LVMH fait travailler des enfants ? Pourquoi ne pas lui demander si une consommation à outrance, puisse-t-elle être pour des livres de photographies, ne risque pas de faire monter de quelques millimètres les océans ? Lorsqu’on se place en sauveur de la planète, il faut être irréprochable, non ? Tout ça est bien réac’, je le sais, mais n’est-il pas juste de demander à ce type d’être cohérent dans ses combats, son travail et sa vie ?

Car, enfin, une galerie en ligne c’est bien, c’est beau, c’est accessible, c’est gratuit. Mais vendre, en masse, des tirages, qu’on a déjà vu et revu partout encore et encore, j’appelle ça du « foutage de gueule avant Noël ». Et puis un tirage, c’est du papier, c’est de la chimie, c’est un envoi en colis, par avion. C’est pas bien écologique tout ça. Ca se mord la queue. Ca larsenne. C’est inaudible et insupportable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s